Des flamants roses, des chevaux de Camargue…

Pendant l’intersemestre, il se passe des tas de choses à la fac. On installe des nouveaux ordinateurs au centre d’autoformation, on suit des formations, on avance sur des projets, on écrit un article, on corrige des copies. Et puis, tout d’un coup, l’intersemestre touche à son terme. Il y a les tests de classement à faire passer, à corriger, les étudiants reviennent pour avoir des informations, et nous nous apercevons qu’il y a encore toute une séries de questions irrésolues.

Hier au resto-U par exemple, avec les collègues de français on a abordé plusieurs casse-tête . Cela a commencé entre Dominique et moi : quel rapport y-a-t-il entre la géographie réelle et la géographie littéraire (voir Petrarca et sa description du Mont Ventoux) ? Un écrivain a-t-il le droit de réinventer les lieux qu’il décrit ?Saviez-vous que Raoul Schrott a formulé toute une théorie sur le fait que les lieux décrits dans l’Iliade ne correspondraient pas à ceux découverts par les fouilles de Schliemann, mais seraient plutôt du coté de la Cilicie. Et qu’Homère aurait reprit des éléments de l’épopée de Gilgamesh ?

Entre temps, les autres collègues nous avaient rejointes en apportant d’autres sujets de discussion : comment traduiriez-vous « chercher midi à quatorze heures » en allemand ? Quelle est la différence entre « couper un cheveux en quatre » et «chercher midi à quatorze heures » ? Et pourquoi est-ce qu’on dit « des histoires à dormir debout » ? Sur ces questions la discussion commençait à s’animer.

Mais ce qui l’a enflammée pour de bon, c’était une question qu’Isabelle m’a adressée à brûle-pourpoint : les flamants ont-ils des cuisses ? Et s’ils en ont, sont-elles musclées ? Là vraiment, j’avoue, j’étais complètement dépassée. Les avis étaient contraires : bien sûr que oui, mais non, c’est évident, à quoi bon, de toute façon ? Des flamants, j’en ai jamais vus, moi…

Et on n’a pas encore terminé notre débat qu’une nouvelle querelle vient d’être lancée, encore plus épineuse, cette fois-ci : les chevaux dorment-ils debout ou couchés ? V. et J. affirment résolues en avoir vus plusieurs fois dormir couchés. Je ne puis que constater avec amertume toutes les limites de mes expériences zoologiques : non seulement je n’ai jamais vu des flamants, mais il ne m’est jamais arrivé non plus de voir des chevaux dormir couchés. Des chats, des chiens, oui, je mime à l’instant un chat allongé tout en risquant de renverser mon plateau, mais des chevaux…Peut-être qu’il faudrait que je déménage en Provence ?

(http://www.flickr.com/photos/wolfgangstaudt/2439653824/sizes/o/)

La pause-déjeuner est terminée, on reprend le travail, toutes ces questions qui tourbillonnent dans nos têtes.

Mais on n’est pas des enseignantes pour rien : ce matin, la première chose que j’ai apprise en arrivant, c’était que oui, les chevaux peuvent dormir debout, à condition qu’il y en ait un au guet. Et ils ont même un dispositif dans l’articulation du grasset qui leur permet de bloquer la patte arrière… Une sorte de frein, comme dans les poussettes. Et les cuisses des flamants ? Jugez vous-mêmes…

(By Vassil (Own work) [Public domain], via Wikimedia Commons)

Pour en savoir plus: le sommeil des animaux, l’anatomie du cheval, les flamants roses, Raoul Schrott et son Iliade

Annunci
Questa voce è stata pubblicata in animaux e contrassegnata con , , , , . Contrassegna il permalink.

6 risposte a Des flamants roses, des chevaux de Camargue…

  1. Maria Paola Giorgini ha detto:

    I fenicotteri rosa! Io li vidi, tanti anni fa, in Camargue. Se ho capito bene (il mio francese è sempre più povero, non usandolo mai…) siete partiti dalla letteratura, dai proverbi, chiedendovi se vi fosse del vero scientifico…poi ti è venuto il desiderio di verificare dal vero…magari con una escursione al Monte Ventoso…
    Bisogna mantenere un animo poetico per verificare le nostre conoscenze letterarie, quando passai da Recanati credetti di rintracciare la siepe che “il guardo esclude”…

    • bloggiovi ha detto:

      Ciao Paola, la siepe io l’ho vista a Recanati, se ben ricordo. Ma può una siepe competere con dei versi immortali?
      L’escursione al monte Ventoso si dubita che Petrarca l’abbia fatta così come la descrive, visto che le condizioni atmosferiche e il paesaggio non corrispondono. Più probabilmente era una metafora, o una licenza poetica. Ma i poeti possono ben aprire le loro finestre su un altro mondo, non ti pare? Ricordi Claudio Lolli, gli zingari felici?
      Un bacio

  2. valeria vegni ha detto:

    Oh Giovy, non so se ho capito bene (tu conosci bene i miei limiti!), però ti posso assicurare che tutti i cavalli dormono sdraiati…I fenicotteri li ho solo visti in piedi….Però ho visto anatre, oche, cicogne….e tutte, quando vogliono, dormono sdraiate. Secondo me, anche i fenicotteri, possono sdraiarsi….E ora me ne vado a nanna anch’io, a bientot, baadaye.

    • bloggiovi ha detto:

      Sì, dormono sdraiati, ma se sono in gruppo e uno fa la guardia possono anche stendersi, le mie colleghe l’hanno visto, apparentemente, proprio in Camargue. Bella la foto del cavallo, no? E quanto ai fenicotteri, la questione era se avevano le cosce, e io ho risposto che secondo la novella di Boccaccio, Chichibio e la gru, sì che le hanno!
      Gli animali sono fenomenali – e mentre discutevo con le mie colleghe pensavo a quello che mi hai detto tu il fine settimana scorso…
      Badaya, a bientot!

      • valeria vegni ha detto:

        No c’è essere vivente che non possa contare su una coscia!!!!! E io ora conto su un cuscino! Dolce notte, lala salama, eraga si dai. Kescio.

  3. bloggiovi ha detto:

    Mi piace! Kescio!

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione / Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione / Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione / Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione / Modifica )

Connessione a %s...